Des influences multiples. Une culture restreinte et élargie. Une mutation permanente. Une identité sans cesse renouvelée et un pouvoir d’achat croissant mais segmenté. Voilà le contexte dans lequel évoluent les marques aujourd’hui.

Les algériens ont passé le cap de simples consommateurs et par la même occasion ont fait naître « le scepticisme publicitaire », ils ne croient plus aux pseudo expert du lavage, à la mère de famille qui trouve les pâtes délicieuses, à l’émerveillement dans la découverte d’une nouvelle offre de téléphonie, ou une photo statique du produit a consommé … Ils sont en quêtes de divertissements, d’expériences, d’écoute mais surtout de participation.

Badoomba, comme notre nom l’indique, est une grande déclaration d’amour aux marques devant décortiquer ces nouveaux challenges.

 

 

 

Badoomba, est une passion dévorante pour un métier encore plus complexe, plus diversifié et plus innovant que jamais.

Enfin, c’est une immense tendresse pour ces gens que nous appelons consommateurs et qui deviennent aujourd’hui partie prenante de notre métier et façonnent les marques.

Badoomba, c’est surtout une question posée aux marques : S’agit-il aujourd’hui de vendre des produits à des consommateurs qui n’ont veulent pas ou de faire que les marques soient aimées par leurs consommateurs ?